Oeil-brusque vu par… De papier (de soie), d’encre (de Chine) et de couleurs (si nuancées)

Paradoxes del món editorial: l’edició catalana del meu conte no ha passat de la condició de projecte, però ja en tenim de castellana, gallega, portuguesa, francesa, anglesa i italiana. A sota us copio una ressenya de l’edició francesa, que bé puc reconèixer que em va fer molta il·lusió. (Em va fer sentir “cofoi”, como diu el DIEC: “satisfet i envanit alhora”. Potser una mica de fatxenda, molt de tant en quant,…)

darabuc-ojobrusco-olhobrusco-olharapo-quickeye-oeil-brusque-c

ŒIL-BRUSQUE, Darabuc & Maurizio Quarello, traduit par Marion Duc, OQO Éditions, 2009. Critique dans De papier (de soie) :

« Une souris, portée par la curiosité et le désir de mettre de la couleur dans sa vie, part avec deux compagnons d’aventure, un chien et un éléphant qui eux aussi souhaitent découvrir le monde et sortir du quotidien…

Petit Rat en a assez de sa vie monotone et il décide de partir voir le monde. En chemin, il croise Chien, puis Eléphant, avec lesquels il continue sa route.

Puis ils rencontrent Oeil-brusque, qui les embobine pour… mieux les manger ! Mais c’est sans compter sur l’esprit vif de Petit Rat.

Sur un texte enlevé et inventif, Darabuc nous emmène illico dans un monde futuriste avec les personnages. L’histoire est tout d’abord rythmée par les rencontres puis par…

J’ai aimé que l’auteur s’adresse directement à ses petits lecteurs pour quelques recommandations à la fin de l’album, notamment avoir sur soi quelques accessoires qui ressemblent fort à des jouets que chaque enfant posséde !

Les illustrations de Maurizio A.C. Quarello sont superbes ! Elles ont une vraie touche rétro, dans le style et dans les couleurs, qui n’est pas sans rappeler les années 60 ; et pourtant le trait est résolument contemporain.

Le mélange des élèments futuristes et actuels sont subtilement mélangés, un univers qui plaira aux enfants.

Oeil-brusque avec son oeil unique rappelle le Cyclope, déguisé en robot avec ses vis qui lui sortent du crâne, et Petit Rat, un aventurier qui n’a pas froid aux yeux.

Finalement, c’est avec perspicacité que le thème de la découverte du monde extérieur est abordé, en soulignant qu’il faut être prudent et ne pas sous-estimer ceux qui nous entourent.

Un trés bel album, original et bien élaboré ! »

Advertisements

4 responses to “Oeil-brusque vu par… De papier (de soie), d’encre (de Chine) et de couleurs (si nuancées)

  1. Obrigada pela vista à BdJ. Podes escrever em catalão porque eu percebo. Volta sempre!

  2. Molt bé! Gràcies a vosaltres per la bona estona. La feina de bibliotecària –del cert que aquest nom li escau, sense necessitat de tecnificar-lo o modernitzar-lo– és de les més importants d’una societat que vulgui ser lliure, però vivim dies rars i és bo de prendre-se’ls amb tanta seriositat de fons com bon humor.

  3. Segueix contant el teu conte…i en valencià ( de vegades)…
    Enhorabona per les altres edicions

    Dolors

  4. Moltes gràcies, Dolors.

    Una abraçada contaire i titellaire

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s